FR EN
FR EN

Nouvelles dispositions prises quant aux voyages internationaux à compter du 31 janvier. Entrée sur le territoire français.

Newsroom | 4 février 2021

Dans un communiqué publié ce samedi 30 janvier, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères a précisé le champ d’application du décret du décret n° 2021-99 du 30 janvier 2021 qui stipule que « toute entrée en France et toute sortie de notre territoire à destination ou en provenance d’un pays hors de l’espace européen (Union européenne, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Saint-Siège et Suisse) seront interdites, sauf : motif impérieux d’ordre personnel ou familial, motif de santé relevant de l’urgence ou motif professionnel ne pouvant être différé » à compter du dimanche 31 janvier.

Les « motifs impérieux » seront vérifiés par la compagnie de transport avant embarquement. Ils reposeront sur des attestations sur l’honneur, accompagnées de leurs éventuels justificatifs.

Ces attestations sur l’honneur, ainsi que les explications qui vont avec, sont disponibles sur le site du ministère de l’Intérieur, en français et en anglais.

Les dispositions relatives aux tests PCR prises le 24 janvier dernier demeurent bien évidemment en vigueur : tout voyageur quel que soit son mode de transport (aérien, maritime ou terrestre) de onze ans ou plus souhaitant rejoindre la France a l’obligation de présenter le résultat d’un examen biologique de dépistage virologique (RT-PCR) ne concluant pas à une contamination par le COVID-19 réalisé 72 heures avant le départ. (Sont seulement exemptés de cette obligation les transporteurs routiers, les travailleurs frontaliers et les résidents des bassins de vie frontaliers dans un rayon de 30 km autour de leur domicile.)

Les passagers en provenance de pays où le test de dépistage virologique (RT-PCR) ne peut pas être réalisé sur place devront solliciter auprès de l’ambassade ou du consulat de France une dispense de présentation de ce test au départ et se verront imposer un test à l’arrivée en France. Ils devront rester à l’isolement pendant sept jours dans un hôtel figurant sur une liste arrêtée par les autorités françaises. Les frais de cette quarantaine seront à la charge des voyageurs.

Les compagnies aériennes ayant ou allant fortement réduire leur offre, il est conseillé aux voyageurs de s’assurer de bénéficier d’une information à jour et fiable. De même la consultation des pages « dernière minute » du site « Conseils aux voyageurs » ainsi que ses « fiches pays » est vivement conseillée.

Geodesk demeure à votre écoute pour vous conseiller, vous accompagner et répondre à vos questions !

Article précédent

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Lorem et, eleifend odio dolor ut justo