Au Nigeria, sous les conflits « ethniques », une crise environnementale sans précédent